Ask a question or
Order this book


Browse our books
Search our books
Book dealer info



Title: ""Naïs et Chloé"" Poème saphique autographe inédit signé d'Alexandre Dumas
Description: s.d. (circa 1860), 20,6x27,6cm, un feuillet remplié. Poème manuscrit autographe signé d'Alexandre Dumas portant le titre ""Naïs et Chloé"", 84 vers à l'encre noire sur feuillet remplié bleu. Quelques infimes déchirures sans manque de texte dues aux pliure inhérentes à la mise sous pli. Le poème autographe est présenté sous une chemise en demi maroquin vert sapin, plats de papier marbré, contreplats doublés d'agneau vert, étui bordé du même maroquin, ensemble signé Goy & Vilaine. Rarissime manuscrit d'un long poème inédit retraçant les amours de Naïs et Chloé et dont l'écriture est régie par l'admiration et l'hommage qu'Alexandre Dumas rend à l'une des plus grandes figures de la poésie antique, Sappho. Romancier prolifique, Dumas s'est rarement essayé au genre poétique, « Nais et Chloé », par sa longueur, constituant un hapax dans la production littéraire de l'écrivain. Le texte demeure inédit à ce jour et se trouve ici enrichi de l'élégante calligraphie de son auteur. Le poème est constitué de 21 quatrains parmi lesquels se distingue une remarquable insertion des vers les plus célèbres de Sappho, « à la femme aimée », dont le titre est conservé dans le corps même du texte. Cet enchâssement participe de la verve avec laquelle Dumas défend la force poétique et évocatrice de l'écriture de Sappho qu'il élève au rang d'« étoile du monde » de la Poésie : « Il est au sein des mers s'appuyant à l'Asie Entre l'heureuse Smyrne et la sombre Lemnos Une île aux bois fleuris chers à la Poésie A qui Venus donna le doux nom de Lesbos. Quand du chantre divin la voix fut étouffée Que du nom d'Euridice elle eut frappé l'écho Le flot roula tête et la lyre d'Orphée Sur la rive où plus tard devait naître Sapho Sapho naquit la lyre en ses mains fut remise Les sons qu'elle en tira jusqu'à nous sont venus » Traduits par les soins consciencieux de l'auteur, le poème emprunté à Sappho, où émerge le vers le plus célèbre, ""Celui-là, je le dis, il est l'égal des dieux"", se retrouve en plusieurs endroits de l'œuvre de Dumas, notamment dans le chapitre intitulé « les vers saphiques » de la San Felice et dans un recueil d'articles dédié aux grandes figures féminines où elle siège parmi Jeanne d'Arc et Marguerite d'Anjou. Il s'agit pour Dumas de demeurer fidèle aux vers écrits et de leur rendre leur sensualité, souvent estompée par les traducteurs antérieurs : « Les traductions de ces deux poëtes [...] nous paraissent non seulement manquer de couleur antique mais insuffisantes comme ardeur lesbienne » (Les étoiles du monde, Galerie historique des femmes les plus célèbres de tous les temps et de tous les pays) Par-delà la traduction qu'il propose, Dumas s'imprègne de la plume lyrique de Sappho sans se défaire de sa propre veine romanesque et peint les amours saphiques de Naïs et Chloé sous un jour érotique : « Oh seule palpitante, échevelée et nue Une main sur ma gorge et l'autre... Oh ma Naïs Serre moi dans tes bras et sois la bien venue Car à force d'amour... tiens... tiens je te trahis Et l'on n'entendit plus alors dans la nuit sombre Que le bruit des baisers répétés par l'écho Car Nais et Cloé se taisaient et dans l'ombre Clinias s'enfuyait en maudissant Sapho » Le poème s'inscrit dans la continuité de l'intérêt que les auteurs de la fin du XIXe siècle portent au saphisme et au personnage-lecteur voyeur, ici incarné par Clinias, et dont la plus célèbre occurrence demeure la Nana de Zola Exceptionnel et long poème autographe saphique d'Alexandre Dumas. - s.d. (circa 1860), 20,6x27,6cm, un feuillet remplié. [ENGLISH TRANSLATION FOLLOWS] DUMAS Alexandre Naïs et Chloé. Unpublished handwritten sapphic poem signed by Alexandre Dumas N. d. (c. 1860), 20,6 x 27,6 cm, one folded leaf Autograph manuscript poem signed by Alexandre Dumas bearing the title ""Naïs et Chloé,"" 84 verses in black ink on a blue folded leaf of paper. A few tiny tears without damage to the text, invariably produced when a leaf of paper is folded. A very rare manuscript of a long unpublished poem depicting the love of Naïs and Chloé, the writing of which is motivated by the admiration and tribute paid by Alexandre Dumas to one of the greatest figures of ancient poetry, Sappho. A prolific novelist, Dumas rarely tried his hand at poetry; ""Naïs et Chloé,"" by its length, constitutes a hapax in the literary production of this writer. The text remains unpublished to this day and is here enhanced by the elegant calligraphy of its author. The poem is made up of 21 quatrains, among which stands a remarkable insertion of the most famous verse by Sappho, ""to the beloved woman,"" the title of which is preserved in the very body of the text. This embedding is part of the verve with which Dumas defends the poetic and evocative force of the writing of Sappho, whom he elevates to the rank of the ""star of the world"" of Poetry: ""Il est au sein des mers s'appuyant à l'Asie Entre l'heureuse Smyrne et la sombre Lemnos Une île aux bois fleuris chers à la Poésie A qui Venus donna le doux nom de Lesbos. Quand du chantre divin la voix fut étouffée Que du nom d'Euridice elle eut frappé l'écho Le flot roula tête et la lyre d'Orphée Sur la rive où plus tard devait naître Sapho Sapho naquit la lyre en ses mains fut remise Les sons qu'elle en tira jusqu'à nous sont venus."" Translated with conscientious care by the author, the poem borrowed from Sappho in which that most famous verse emerges (""this one, I say, is equal to the gods""), is found in several places in Dumas' work, particularly in the chapter entitled ""les vers saphiques"" of San Felice and in a collection of articles dedicated to the great female figures, where she sits alongside Joan of Arc and Margaret of Anjou. For Dumas, it is a matter of remaining faithful to the written verses and rendering their sensuality, often blurred by previous translators: ""The translations of these two poets [...] often appear to lack not only ancient color but are inadequate in their lesbian ardor"" (Les étoiles du monde, Galerie historique des femmes les plus célèbres de tous les temps et de tous les pays). Above and beyond this translation, Dumas is imbued with the lyricism of Sappho without losing his own romantic vein, and he paints the sapphic love of Naïs and Chloé in an erotic light: ""Oh seule palpitante, échevelée et nue Une main sur ma gorge et l'autre... Oh ma Naïs Serre moi dans tes bras et sois la bien venue Car à force d'amour... tiens... tiens je te trahis Et l'on n'entendit plus alors dans la nuit sombre Que le bruit des baisers répétés par l'écho Car Nais et Cloé se taisaient et dans l'ombre Clinias s'enfuyait en maudissant Sapho."" The poem testifies to the continuous interest that the authors of the late 19th century showed toward sapphism and to the personage of the reader-voyeur, here embodied by Cleinias, whose most famous occurrence remains Zola's Nana. Exceptional and long autograph sapphic poem by Alexandre Dumas. $ 10 000

Keywords:

Price: EUR 8000.00 = appr. US$ 8694.78 Seller: Librairie Le Feu Follet
- Book number: 64096

See more books from our catalog: Lettres autographes & Manuscrits - Manuscrits littéraires